Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Ode au divin’ Category

Hymne à Ogmios

Ogmios

Photomontage par Taliesin

Ogmios, Noble Aîné Maître des sages,
Souffle venu des profondeurs des âges,
Spirale des éons vers l’avenir,
Conscience du grand Dessein et du devenir.

Ogmios, Puissant Maître du Temps,
Du passé vers le présent,
Du futur vers les gisants,
Force éternelle de l’omniprésent.

Ogmios, Brumeux Père du Destin
Maître d’hier comme de demain,
Haute figure et ferme poigne,
Des cycles profonds tu témoignes.

Vois l’humble salut de ceux qui s’émeuvent,
Sens la ferveur des Êtres qui se meuvent,
Dans les méandres de la toile,
Dans les rets souples des voiles.

Reçois l’offrande de nos chemins,
Accompagne nos pas libres comme contraints,
Reçois le souffle de nos incarnations,
Éclaire nos choix, nos doutes et nos passions !

Espoirs d’antan,
Salut Maître du Temps !

Souvenirs de demain,
Salut Père du Destin !

Poussière de nos os,
Salut à toi Ogmios !

Publicités

Read Full Post »

feu-beltaine
Hommes et femmes ont honoré les dieux,
Ils ont accueilli l’énergie de l’amour en eux,
Hommes et femmes ont passé entre les feux,
Esprit de fête, cœur réjouis et visages radieux,
Hommes et femmes ont dansé avec l’esprit des lieux,
Ils ont laissé couler la vie entre la terre et les cieux.

Beltaine, Amour et Vie !
Beltaine, Sexe et envies !

Sang et sève à l’unisson,
Pour que s’élève dans les chœurs
Du vivant la chanson
Pour que s’épanouisse dans les cœurs
De la vie la pulsion

Beltaine, Masculin et Féminin en harmonie
Beltaine, Sexualité de tout ce qui vit

Chantez, Dansez !
Buvez, riez !
Laissez jouer en vous la flamme,
Libérez de vos vies la trame,
Pour un temps de souffle tourbillonnant,
Pour un espace de jeux insouciants…

Bel, Belenos, Belisama !
Kernunnos et Aliya !
Esus des bois profonds,
Airmid aux doigts féconds,
Tailtiu au regard veillant sur les frontières,
Honneur aux Dieux puissants et aux Déesses altières !

Chants des hommes et offrandes sur la Terre,
Chants des femmes et offrandes à la Mer,
Chants des Êtres pour une Vie pleine et entière,
Chants des cœurs païens et des âmes fières !

Read Full Post »

Elle crée les liens, les fils sacrés, elle file selon le Destin la matière du Temps
Elle entrecroise les fils pour en faire le tissu des relations, des reliances entre les gens, les évènements
Elle voit la toile depuis le haut du centre, elle porte la voix du Destin vers les ondulations de la trame
Elle est la chaîne qui chante, le fil qui danse, la vibration de l’enchantement de la matière
Elle danse sur la terre, pour tisser le vent, la flamme, les gestes sacrés,
Elle fait jaillir de son chaudron les notes justes comme la foudre, c’est une chanteuse des fils du son
Elle brasse l’eau, les larmes, pour dessiner des armes dans le ciel et façonner la brume
Elle déroule l’armure de son esprit pour protéger les vies
Elle reforge les armes brisées, renouant les liens de la matière
Elle revivifie le fil ténu des amitiés oubliées et forge les liens sacrés des unions nouvelles
Elle enroule ses bras autour de l’âme pour tisser les pensées créatrices
Elle inspire les artisans qui créent des objets de reliance
Elle est souffle de beauté, d’harmonie, tisseuse de sens
Elle est la juste couleur, l’émotion parfaite, la mélodie des origines,
Sa chevelure de soleil et de lune mêlés aspire à la fluide harmonie des unions réalisées
La rondeur de son Être de pure matière en fusion est perfection de l’art
Elle est l’Œuf parfait de toute création, le germe des inspirés
Elle est l’aimante qui attire les pièces à assembler, les fragments des œuvres
Elle est attraction universelle, loi d’amour qui enrobe tout ce qui est
Sa créativité est magie qui soude, qui mêle les différentes couleurs dans le fil unique de la beauté d’une œuvre sacrée, dans la souplesse d’un tissu, dans la douceur d’une étoffe de matière, de vibration comme de couleurs
Son chant est l’arc-en-ciel dans l’âme, sa danse l’éclat du soleil dans la rosée du matin
Elle est fraîche et ancienne, douce et intraitable
Elle est la terrible détentrice des fils qui ne peuvent être brisés
Ce qu’elle relie ne fait plus qu’un, ce qu’elle tisse a la force du Destin
Sa dextérité n’a pas d’égale, ses mains agiles sont l’instrument des Innommés
Ceux qui la servent, qui expriment son art dans la matière du Créé sont les Relieurs sacrés, les Ovates des Liens, aux côtés des Ovates des Portes
Elle prend le cœur du Relieur dans ses mains, lui insuffle la terreur sacrée et ne le relâche que quand le lien a pu s’exprimer dans la matière
Elle murmure à ses oreilles les mots qui entravent et qui bousculent, qui figent et nouent sans scrupules
Son souffle est ruban de vérité, force d’union sans retour…

Maïwena, noble Déesse, Maîtresse des Liens !
Maïwena, toi la Fileuse, la Tisseuse, la Lieuse !
Maïwena, toi qui souffle en mon âme, qui guide mes mains !

filageAelYs4
Je t’honore, te rend hommage,
Je crie ton nom comme tu le réclames,
Déesse exigeante autant qu’aimante…
Que mes mots mortels sont limités,
Pour exprimer de ton esprit la beauté…

Maïwena, noble Dame des Relieurs,
Maïwena, perfection et terreur,
Maïwena, harmonie et douceur…

Louange et gloire !
Or et argent pour ton éclat !
Brume du néant sous tes pas !
Chaînes subtiles ceignent tes reins,
Ta chevelure telle les fils du Destin…

Read Full Post »

Morigana murmure à mon oreille :

Esprit serré dans le corps, se meut et bouge,
Plumes noires trempées dans l’encre rouge,
Souris la danseuse aux crocs acérés,
Dors et rêve la pluie de voiles en traînée,
Rubans noirs jetés sur la conscience,
Tatouages d’ombres sur le corps en transe,
Drainent les ombres, emportent et rugissent,
Hurlent à la mort, à la vie surgie qui se déplie avec délice.

Sourire féroce, regard de braise, étoiles de sang brûlant,
Soupir sur l’écorce, serpents rouges levés vers les cieux,
Se jettent aux cous des envoyés disgracieux,
Et leur tête roule, sous l’éclair de la lame d’argent.
Fête étrange des roues de blancs,
Chariots emportés par le vent.

Élan vital de la meute au désir ardent,
Nuée des oiseaux, des poissons d’argent,
Envol des fleurs aux épines de sang,
Tenus par le lien de la reine d’antan.

Charmes mortels de la chevelure de nuit,
Baisers glacés noyés dans les pleurs,
Onde de cris, chants de mort, éclairs de peur,
La Fille pâle de la Reine suavement sourit,
Déplie ses ailes au minuit,
Déploie ses voiles aux perles de suie.

Perfection du geste, grâce sinueuse,
Danse guerrière sous le regard de la gibbeuse,
Silence suspendu de la grande traversée,
Au cœur de la bataille et du sang versé.

Soumission de la cohorte aux boucliers de braise,
Esprit commun des épées hurlantes,
Ordre rigide et souplesse sifflante,
Déploiement des élites de la fournaise.

Grondement de la masse déterminée,
À l’assaut des obstacles et dévoyés,
Repli et essort depuis les ombres,
Voyez l’armée sans nombre,
Les chevaliers fidèles de la souveraine,
Les gardiens protecteurs de la Reine !

Read Full Post »

Elle est l’astre du jour, pourtant pour elle la nuit est éternelle…
Nous jouissons à longs traits des dons de la Belle,
Son amour est immense comme la vaste obscurité qui l’entoure,
Notre ferveur et nos offrandes lui sont acquises en retour,
Au firmament comme au nadir, pour elle le monde n’a pas d’horizon,
Hors ses bras, larmes amères, hors son cœur, point de raison.

Soleil, belle étoile,
Vers toi je lève mes voiles !

Soleil, étoile Bel,
Mes lèvres de sel !

Baiser scellé,
Purifiante clarté.

Amour infini,
De Lumière étourdie…

Je danse en spirale,
Je chante l’animale,
J’offre le fluide vital,
Sur le pur minéral !

Read Full Post »

Souvenir du rituel de ce week-end d’équinoxe ensoleillé :

Gloire au Soleil,
En gloire dans le Ciel !

Gloire à toi qui sait donner la juste énergie,
Pour que partout de terre puisse germer la vie !

Lumière et chaleur,
Comme deux sœurs,
Tes dons généreusement offerts,
Chaleur et lumière.

Rayonne sur nous avec ardeur,
Rayonne jusqu’au fond de nos cœurs,
Chasse l’obscurité, le doute et la peur !

Gloire au Soleil,
En gloire dans le Ciel !

Read Full Post »

Older Posts »

%d blogueurs aiment cette page :