Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Offrandes et prières’ Category

Bélénos, astre éclatant
Bélénos, radieux regard
Bélénos, sourire flamboyant
Bélénos, corps en gloire

Soleil levant, esprit de vie,
Élan sacré, source d’énergie,
Soleil couchant, esprit fuyant,
Bascule des mondes vers le néant.

Étoile de feu au zénith,
Vie qui ressuscite
Étoile dans l’ombre de la matière,
Vie qui se désespère

Vois la danse de notre offrande spirale !
Entends le chant de notre sang vital !
Reçois nos offrandes animales !
Sens la ferveur sacerdotale !

Que la bénédiction de ton regard
Adouci par l’amour en ton pouvoir
Descende sur l’univers végétal
Et embrasse la vie animale !

D’or embrase nos êtres,
Dore et pare nos corps,
Dort et libère nos âmes.

D’or embrase nos sens,
Dore et calcine nos paraîtres,
Dort et accueille la belle…

Bélénos, Belen, Bel !
Bélénos, Belen, Bel !

Publicités

Read Full Post »

Cela faisait un moment que je ressentais un certain « manque » en prononçant la « Prière des Druides » partagée par un certain nombre de groupes druidiques lors des rituels. La sensation de n’avoir là qu’une « fin » de prière et non quelque chose de complet.
Et puis j’ai fini par m’asseoir, m’ouvrir, et laisser arriver ce qui demandait à s’exprimer. Il est venu ce qui suit, qui a résonné en moi et dans la clairière avec beaucoup de justesse lors du passage de l’équinoxe. Ce sera désormais la version officielle utilisée en AelYs lors des célébrations.
Je ne l’appelle plus « Prière des Druides », car à l’image de la « Prière des Ovates » que j’utilise désormais mais qui est réservée aux sacerdotes et cheminants de la voie verte, il viendra en son temps une « Prière des Druides » réservée aux sacerdotes et cheminants de la voie blanche.
Celle-ci est une prière plus collective, partagée avec les mabinogs et les laïcs…

Dieux du Ciel et de la Terre,
Dieux Pères et Déesses Mères
Forces du Temps et du Tonnerre,
Forces des Vents et de la Mer,

Vous qui marchez sur le Monde,
Vous qui menez la vaste Ronde,
Vous qui rythmez, Astre éclatant et Lune ronde,
Vous qui semez, Créateurs des souverains sur le Monde

Vous qui êtes cachés, dans les replis du temps,
Vous qui êtes acteurs, dans le moment présent,
Vous qui ouvrez, vous qui fermez,
Vous tous, ô Déités,

Entendez nos voix, nos chants
Voyez nos offrandes, nos présents,
Sentez notre être vers vous tendu,
Recevez culte et service qui vous sont dûs,

En retour accordez-nous, Déités, votre soutien,
Avec votre soutien, cultivons le courage,
Avec le courage, la curiosité,
Avec la curiosité, l’écoute,
Avec l’écoute, la compréhension,

Avec la compréhension, la connaissance,
Avec la connaissance, le sens de ce qui est juste
Avec le sens de ce qui est juste, le respect de tous les êtres,
Et avec le respect de tous les êtres,
La reliance avec vous, Dieux et Déesses.

Au final, l’ « envoi » est assuré par les trois Awens, comme nous en avons l’habitude…

Read Full Post »

Belisama, noble Reine des cieux,
Œil de la Déesse, regard radieux,
Belisama, noble Dame dans la nuit,
Astre subtil, regard qui pétrifie.

Croissant d’argent qui s’élève,
Lune qui fait monter la sève,
Croissant d’or qui s’enfuit,
Lune qui emporte sans un bruit.

Lune blanche en majesté,
Illumine le ciel étoilé,
Lune noire dans le secret,
Régit les enjeux discrets.

Reçois de nos mains ces présents,
Reçois de nos ventres ces enfants,
Reçois de nos nuits ces rêves,
Reçois de nos vies ces trêves.

Rythme nos jours, rythme nos nuits,
Rythme les flux sacrés de la vie,
Eaux vertes, eaux rouges,
Eau qui dort, eau qui bouge.

Rythme nos fêtes, rythme nos rites,
Rythme les temps dédiés aux dieux,
Aux esprits, aux Autres, aux aïeux,
Aux souvenirs de ce qui s’effrite.

Berce nos eaux,
Dévore nos os.
Chante le temps,
Chante l’instant.

Brille, féroce !
Luit, douce noce !
Dans ton sillage,
S’égare l’âge !

Brille, aimante !
Luit, sanglante !
Dans tes voiles,
S’étend l’étoile !

Belisama, Belisami, Belisame,
Belisema, Belisoma, Belisima…

Read Full Post »

Taranis, maître de la foudre et du tonnerre,
Taranis, souffle vif du sombre orage,
Taranis, éclair vibrant et onde en rage,
Taranis, aimant du ciel vers la terre,

Ô dieu puissant, danseur des cieux,
Ô dieu éclatant, lumière fécondante,
Ô dieu grondant, flamme dévorante,
Ô dieu détonnant, cri silencieux,

Hommage à toi !
Offrandes pour toi !
Nos pas sur la Terre en écho de ta danse terrible !
Nos voix vers le Ciel miroir de ton souffle transperçant !

Embrase nos âmes, enchante nos êtres,
De ta force primordiale et secrète,
Nous qui t’honorons, nous qui te louons !

Read Full Post »

« Ancêtres de sang, de sol, de tradition,
Ancêtres de cœur, de tribu, de profession,
Vous qui nous avez précédé sur le chemin de la vie, de l’esprit, de l’amour,

Recevez notre hommage, entendez nos paroles, goûtez nos offrandes,
Laissez derrière vous souffrances, regrets et attachements,
Voyez se dessiner devant vous la route libre, baignée de paix, de lumière et de sérénité,

Et que cette paix détachée soit le terreau de la force, des conseils, de la confiance, que nous vous demandons de nous accorder pour poursuivre notre chemin au cœur du monde,
En ces temps où nous passons la rivière hivernale pour gagner la rive de la saison sombre, du recueillement souterrain et de l’introspection, soyez nos guides, notre inspiration, nos messagers vers l’autre-monde.

Car rien n’est permanent, tout se transforme, rien ne disparaît, tout se transforme, rien ne meurt, tout se transforme,
Car nous sommes ce que vous étiez, et vous êtes ce que nous serons,
D’un monde à l’autre, aides et hommages passent les portes,

Ancêtres ! Au cœur de la nuit, cheminons ensemble vers la lumière,
Ancêtres ! Soyez nos guides, nos gardiens, nos protecteurs,
Ancêtres ! Soyez en paix…

Et que cette paix soit sur nous,
Et que cette paix soit en nous. »

En présent pour les oreilles auxquelles le vent aurait dérobé mes paroles, en cette soirée de célébration éclairée par les éclairs, sur le mont Beuvray…

En souvenir du galop des anciens, de l’émotion impalpable, des regards dans la nuit…

Read Full Post »

Saisir l’occasion de la lune pleine pour rendre un premier hommage à Dahud, visage « mère » de la triple Dame de la Baie,

Se retrouver à la clairière, dérouler le rituel dans la concentration et la paix,

Déposer enfin les offrandes, face à l’Ouest, au pied de l’ajonc : lait blanc et fleurs aux couleurs éclatantes,

Se tenir debout, les pieds bien ancrés, yeux fermés et esprit ouvert, et exprimer les mots ciselés quelques heures plus tôt :

« Dahud, noble dame de l’Océan,
Noble mère à la robe d’argent
Ton ventre à l’image de la lune
Porte l’espoir au cœur des dunes

Dahud, noble dame des eaux salées
Noble mère au regard apaisé
Ta robe flotte au gré des vagues
Parée des verts bijoux des algues

Dahud, noble dame à l’enfant
Noble mère au cœur aimant
Tes bras devant nous grand ouverts
Accueillent les larmes comme les prières

Devant toi noble dame ta servante se tient
Devant toi noble mère ta fille te rend hommage
Devant toi Dahud, je suis Yavanna, gardienne d’AelYs

Accepte, je te prie, ces offrandes
Accorde-moi, je te prie, ton soutien
Puisse ta bénédiction entourer mes actions ! »

Voir la Dame s’approcher à pas lents, souriante, et déposer sur mes épaules son manteau dans un grand geste ample, silencieux,

Retourner me poster au Nord, l’esprit plein de sa présence, rassurée et satisfaite, yeux baissés vers le sol pour ne pas trébucher dans le crépuscule avancé,

Savourer un moment l’instant suspendu, yeux fermés, mains posées sur le bâton,

Puis sur une impulsion impérieuse, ouvrir les yeux et lever la tête pour recevoir le présent merveilleux et inattendu de la Dame :

Une lune pleine, rouge, à peine levée et juste posée sur le Menez Lokorn, au Sud-Est,

Une lune intense, hypnotique, qui aspire mon âme et arrête le temps,

Une lune qui clame la couleur du manteau de Dahud : rouge sang de la mère, écarlate velours de la noble Dame.

Savourer l’instant comme une liqueur rare, comme un fruit délicieux, se laisser emplir de ce nectar précieux pour l’âme assoiffée,

Sentir la terre lentement basculer en avant vers l’astre éclatant,

Finalement parvenir à briser le charme pour reprendre le cours du rituel,

Remercier avec émotion, fermer le cercle,

Quitter le temps sacré pour reprendre son souffle,

Et rentrer enfin chez soi pour réchauffer ses pieds et ses doigts engourdis par le froid…

 

Read Full Post »

Older Posts »

%d blogueurs aiment cette page :