Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Belenos’

18 juin

Éclat de voix, éclat de rire,
Chansons, pas de danse et sourires,
Feu de joie, feu de cuisson,
Viandes grillées et douces boissons,
Chaleur humaine, partage et communion,
Voici venir bientôt l’acmé de la claire saison !
Temps du solstice, grande fête des feux,
Hommage à Bel rayonnant et radieux,
Préparez fûts de bois, fûts de bière,
Ourdissez tonnelets, tournebroches et prières !
Bientôt, très bientôt, la plus longue journée,
Va unir à nouveau les hommes pour fêter l’été !

22 juin

Témoignage du solstice…

Feux pétillants, feux dansants,
Lumières miroitantes dans la nuit,
Flammes humaines, flammes néant,
Cœurs ouverts sur le divin qui luit.

Crépitements, braises et charbons,
Cendres brûlantes volant comme neige,
D’un feu à l’autre passe le brandon,
Dans l’aube d’une nuit qui s’abrège.

Feux souterrains, feux célestes,
Feux de ce monde et de l’autre,
Qui la force des Déités manifestent,

Feux sacrificiels, feux créateurs,
Feux expressifs, feux secrets,
Qui des hommes révèlent le véritable cœur,

Rayonnement qui transporte,
Rayonnement qui inspire,
Rayonnement qui épuise.

Huit feux divins et le feu des hommes,
Dans le cercle sacré au fond des bois,
Inspiration de l’instant, les chants résonnent,
Communion des présents, actes de foi…

Publicités

Read Full Post »

feu-beltaine
Hommes et femmes ont honoré les dieux,
Ils ont accueilli l’énergie de l’amour en eux,
Hommes et femmes ont passé entre les feux,
Esprit de fête, cœur réjouis et visages radieux,
Hommes et femmes ont dansé avec l’esprit des lieux,
Ils ont laissé couler la vie entre la terre et les cieux.

Beltaine, Amour et Vie !
Beltaine, Sexe et envies !

Sang et sève à l’unisson,
Pour que s’élève dans les chœurs
Du vivant la chanson
Pour que s’épanouisse dans les cœurs
De la vie la pulsion

Beltaine, Masculin et Féminin en harmonie
Beltaine, Sexualité de tout ce qui vit

Chantez, Dansez !
Buvez, riez !
Laissez jouer en vous la flamme,
Libérez de vos vies la trame,
Pour un temps de souffle tourbillonnant,
Pour un espace de jeux insouciants…

Bel, Belenos, Belisama !
Kernunnos et Aliya !
Esus des bois profonds,
Airmid aux doigts féconds,
Tailtiu au regard veillant sur les frontières,
Honneur aux Dieux puissants et aux Déesses altières !

Chants des hommes et offrandes sur la Terre,
Chants des femmes et offrandes à la Mer,
Chants des Êtres pour une Vie pleine et entière,
Chants des cœurs païens et des âmes fières !

Read Full Post »

La Veillée

Nature engourdie par le froid, hommes et femmes saisis par l’effroi.
Feu ardent, braises scintillantes dans la nuit de néant qui s’approche,
Souffle d’or ténu, vent chaud depuis les fondations d’ombre du chaudron qui peu à peu s’effondre,
Germe luminescent promesse de croissance renouvelée !

Veillée de la tribu autour de la chaleur du foyer, de sa lumière ambrée.
Chants du tréfond des cœurs, chassent les doutes et la peur,
Mélopées de l’esprit inspiré, murmures des enfants émerveillés,
Les voix des hommes vers Bélénos s’élèvent, lui font honneur !

Souvenirs des temps anciens, mémoire des vieux chemins,
De bouche à oreille la tradition se perpétue, se transmet, se transforme…
L’inspiration tétue, l’Awen se fait ténu, se faufile et en douceur la modèle.
Ainsi vivifiée, elle nourrit la reliance, ajuste les déviances.

Tandis qu’au-dehors l’ombre se fait dense,
Dans les maisons des hommes les flammes dansent.
Brûle avec ardeur,
Feu qui réchauffe nos cœurs !

Tandis que les conteurs se relaient,
Pour dire légendes et secrets,
Les œuvres des mains habiles,
Incarnent délicatement le subtil.

Au creux des oreilles,
Se pose la merveille,
Les mots de douceur,
Qui éloignent la peur…

Au creux des mains,
Germent les motifs,
Sur le cuir, le satin,
Fils de l’esprit vif…

Parlez, récitez, chantez !
Inspirante est la veillée…
Filez, sculptez, brodez !
Créative est la veillée…

Pour le plaisir des enfants émerveillés,
Longue et chaleureuse est la veillée…

Read Full Post »

Sol et Lune…

Élan du cœur,
Sourire de la sœur,
Élan de l’âme,
Souffle et se pâme

Lumière de Bel,
Lueurs de la Belle,
Dans le ciel s’unissent et se confondent,
Dans le calme de la nuit profonde.

Extase divine,
Sous la pluie fine,
Leur amour brûlant
Honoré par le Tonnant.

Voiles aux reflets de glace,
Habits d’or fondu,
Visage pâle, sourire fugace,
Danse et rire détendu.

Face à face
Puissances
Entremêlées

Par l’écho
Du Grondant
Bénies, saluées

Fusion
Ultime

Union
Intime

Amour

Read Full Post »

Elle est l’astre du jour, pourtant pour elle la nuit est éternelle…
Nous jouissons à longs traits des dons de la Belle,
Son amour est immense comme la vaste obscurité qui l’entoure,
Notre ferveur et nos offrandes lui sont acquises en retour,
Au firmament comme au nadir, pour elle le monde n’a pas d’horizon,
Hors ses bras, larmes amères, hors son cœur, point de raison.

Soleil, belle étoile,
Vers toi je lève mes voiles !

Soleil, étoile Bel,
Mes lèvres de sel !

Baiser scellé,
Purifiante clarté.

Amour infini,
De Lumière étourdie…

Je danse en spirale,
Je chante l’animale,
J’offre le fluide vital,
Sur le pur minéral !

Read Full Post »

Cette année AelYs a fêté Samonios sur trois jours, centrés selon le rythme de Belisama sur la lune noire, avec une journée de préparation au préalable… Voici un aperçu de ce qui a été vécu, partagé et fêté, durant l’ensemble des rituels, certains ouverts aux invités et mabinogs, d’autres plus « réservés » aux sacerdotes, car plus intenses…

Préparer le basculement des cycles sur le pagus :
Arpenter la Terre, suivre les chemins anciens, les frontières oubliées, retrouver les lieux de culte, frôler les portes, faire offrande de boissons, de chant et de courage.
Sentir les liens se retisser doucement, honorer les divinités et esprits qui accueillent, mettre son empreinte selon les lieux, verser les eaux salées cousines des eaux primordiales…

Dernier jour de l’année ancienne :
Jouir du spectacle majestueux de l’aube, saluer le dernier regard de Belenos qui va nous accompagner dans cette dernière journée de l’année. Délice des couleurs, éclat du premier rayon.
Le soir venu, honorer la mémoire de ceux qui ont passé les Grandes Portes durant l’année écoulée, et dont le chemin se poursuit en d’autres lieux, sous d’autres formes ; se laisser saisir par la magie de l’instant, traverser par le sacré pour rapprocher les mondes ; ouvrir les portes selon les anciens rites et appeler le Gardien Sucellos pour veiller sur les frontières désormais perméables.

Temps hors du Temps :
Accueillir la noble Brume Ogmios qui dissout le Temps, s’incliner et repartir, savourant le calme délicieux, l’harmonie subtile de ces instants hors de la course des heures… Enfin allumer les bougies qui protégeront portes et fenêtres des foyers, des fondations jusqu’au grenier, en ce jour entre les ans qui vient de s’ouvrir.
Accueillir une invitée sous la protection des prunelliers et évoquer l’esprit de Samonios, recueillir offrandes et messages pour les Ancêtres, lui présenter le Chaudron, offrir des présents de nouvelle année… Puis rejoindre les invités de Neved sur le tertre, dans le calme des bois, et renouveler cette expérience, dans une autre ambiance. Nommer les divinités qui demandent à être reconnues, présenter le Chaudron au nom de ses gardiennes et attendre en paix que les invités qui le souhaitent s’approchent avec courage pour y déposer ce que leur phase d’introspection leur auront permis de détacher d’eux, vieilles peaux et paraîtres, peurs, désirs et doutes…
Puis sentir peu à peu le temps reprendre son cours…

Premier jour de l’année nouvelle :
Saluer le premier regard de Bélénos, au cœur des rocs de l’échine du Dragon, sentir sa puissance transparaître par-delà les nuages dispensant une pluie purifiante.
Le soir venu, voir s’effondrer les frontières entre les mondes ; renouveler le lien de sang et accueillir les Ancêtres, leur transmettre messages et offrandes ; transformer avec Keriwena et Dahut le contenu de ce que le Chaudron a recueilli avec bienveillance ; allumer au feu d’Ahès la lanterne qui emmènera dans les foyers la lumière de la Nouvelle Année ; reconstituer les frontières et fermer les portes restées ouvertes durant le temps des célébrations ; enfin emmener en procession le feu nouveau et allumer le foyer dans l’âtre, boire à la santé de l’année nouvelle et faire la fête !

Read Full Post »

Older Posts »

%d blogueurs aiment cette page :