Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Destin’

Hymne à Ogmios

Ogmios

Photomontage par Taliesin

Ogmios, Noble Aîné Maître des sages,
Souffle venu des profondeurs des âges,
Spirale des éons vers l’avenir,
Conscience du grand Dessein et du devenir.

Ogmios, Puissant Maître du Temps,
Du passé vers le présent,
Du futur vers les gisants,
Force éternelle de l’omniprésent.

Ogmios, Brumeux Père du Destin
Maître d’hier comme de demain,
Haute figure et ferme poigne,
Des cycles profonds tu témoignes.

Vois l’humble salut de ceux qui s’émeuvent,
Sens la ferveur des Êtres qui se meuvent,
Dans les méandres de la toile,
Dans les rets souples des voiles.

Reçois l’offrande de nos chemins,
Accompagne nos pas libres comme contraints,
Reçois le souffle de nos incarnations,
Éclaire nos choix, nos doutes et nos passions !

Espoirs d’antan,
Salut Maître du Temps !

Souvenirs de demain,
Salut Père du Destin !

Poussière de nos os,
Salut à toi Ogmios !

Publicités

Read Full Post »

Le monde ralenti, bientôt suspendu,
Comme un poème sur un fil.

Au centre de la toile, sublime,
La Dame noire danse la mort.
Au centre de la toile, extase,
La Dame blanche chante la vie.

Au-dessus de la toile, splendide,
Maïwena voit et tisse,
Au-dessus de la toile, immobile,
Le Destin dessine la voile.

Sur le fil s’élance la femme,
Sur le fil s’élance l’homme,
Sur un nœud du tissage, magie,
Ils s’enlacent et nouent la vie,
Sur un nœud du tissage, magie,
Ils s’embrassent et nouent la mort.

Dans le voile moiré, ils dansent les cycles,
Dans la toile miroitante, ils chantent les ombres et les lumières,
Dans le tourbillon étiré du Temps, ils s’attirent et se repoussent,
Dans les replis enchantés, ils épousent les formes et tracent les signes,
Dans les sillons épurés, ils s’ébrouent et violent les actes prédestinés,
Assoiffés de sang, de lait, d’eau pure et de liberté,
Ils éclatent en riant dans les débris du germe de la renaissance,
Pour courir entre sagesse et folie vers l’apogée de leur puissance,
Et dédier leur Être épanoui au parfum capiteux,
A l’Awen, aux Déesses et aux Dieux…

Read Full Post »

Elle crée les liens, les fils sacrés, elle file selon le Destin la matière du Temps
Elle entrecroise les fils pour en faire le tissu des relations, des reliances entre les gens, les évènements
Elle voit la toile depuis le haut du centre, elle porte la voix du Destin vers les ondulations de la trame
Elle est la chaîne qui chante, le fil qui danse, la vibration de l’enchantement de la matière
Elle danse sur la terre, pour tisser le vent, la flamme, les gestes sacrés,
Elle fait jaillir de son chaudron les notes justes comme la foudre, c’est une chanteuse des fils du son
Elle brasse l’eau, les larmes, pour dessiner des armes dans le ciel et façonner la brume
Elle déroule l’armure de son esprit pour protéger les vies
Elle reforge les armes brisées, renouant les liens de la matière
Elle revivifie le fil ténu des amitiés oubliées et forge les liens sacrés des unions nouvelles
Elle enroule ses bras autour de l’âme pour tisser les pensées créatrices
Elle inspire les artisans qui créent des objets de reliance
Elle est souffle de beauté, d’harmonie, tisseuse de sens
Elle est la juste couleur, l’émotion parfaite, la mélodie des origines,
Sa chevelure de soleil et de lune mêlés aspire à la fluide harmonie des unions réalisées
La rondeur de son Être de pure matière en fusion est perfection de l’art
Elle est l’Œuf parfait de toute création, le germe des inspirés
Elle est l’aimante qui attire les pièces à assembler, les fragments des œuvres
Elle est attraction universelle, loi d’amour qui enrobe tout ce qui est
Sa créativité est magie qui soude, qui mêle les différentes couleurs dans le fil unique de la beauté d’une œuvre sacrée, dans la souplesse d’un tissu, dans la douceur d’une étoffe de matière, de vibration comme de couleurs
Son chant est l’arc-en-ciel dans l’âme, sa danse l’éclat du soleil dans la rosée du matin
Elle est fraîche et ancienne, douce et intraitable
Elle est la terrible détentrice des fils qui ne peuvent être brisés
Ce qu’elle relie ne fait plus qu’un, ce qu’elle tisse a la force du Destin
Sa dextérité n’a pas d’égale, ses mains agiles sont l’instrument des Innommés
Ceux qui la servent, qui expriment son art dans la matière du Créé sont les Relieurs sacrés, les Ovates des Liens, aux côtés des Ovates des Portes
Elle prend le cœur du Relieur dans ses mains, lui insuffle la terreur sacrée et ne le relâche que quand le lien a pu s’exprimer dans la matière
Elle murmure à ses oreilles les mots qui entravent et qui bousculent, qui figent et nouent sans scrupules
Son souffle est ruban de vérité, force d’union sans retour…

Maïwena, noble Déesse, Maîtresse des Liens !
Maïwena, toi la Fileuse, la Tisseuse, la Lieuse !
Maïwena, toi qui souffle en mon âme, qui guide mes mains !

filageAelYs4
Je t’honore, te rend hommage,
Je crie ton nom comme tu le réclames,
Déesse exigeante autant qu’aimante…
Que mes mots mortels sont limités,
Pour exprimer de ton esprit la beauté…

Maïwena, noble Dame des Relieurs,
Maïwena, perfection et terreur,
Maïwena, harmonie et douceur…

Louange et gloire !
Or et argent pour ton éclat !
Brume du néant sous tes pas !
Chaînes subtiles ceignent tes reins,
Ta chevelure telle les fils du Destin…

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :