Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘serpent’

Beauté-dans-le-regard
Nouveau thème des Chemins de Lumière, et sans doute celui qui m’a le plus « arrêtée ». Car la Beauté renvoie à un idéal et la dessiner me paraissait une façon d’en réduire la portée. Ainsi j’ai pas mal « intellectualisé » les premiers jours. Puis j’ai lâché prise et j’ai vu des papillons, un arc-en-ciel, une femme-fleur multicolore…

Et ce matin, devant ma feuille blanche, j’ai réalisé que pour moi la beauté est une question de « regard » et de « couleurs ». D’harmonie aussi, mais ça c’est intellectuel… Alors j’ai tout simplement pris la couleur qui m’a appelée en premier pour faire deux yeux, et à l’intérieur, j’ai mis au fur et à mesure les couleurs qui arrêtaient mon regard, jusqu’à remplissage. Les couleurs de la beauté en reflet dans le regard. La beauté du regard posé sur le monde. Ensuite, j’ai totalement suivi mon instinct, et sont venus les cils, les tourbillons bleu et jaune du « ciel », ceux bruns et verts de la « terre », la bouche et les narines, le « rose aux joues ». Les « oiseaux » en deux violets sont arrivés après un temps de pause. Et j’allais m’arrêter là quand le muscle de mon pouce s’est mis à palpiter comme un fou, et j’ai su donc que le serpent devait trouver sa place quelque part, le voici donc qui traverse la visage de part en part, rompant une forme d’harmonie pour faire basculer le dessin vers une beauté plus atypique, « sauvage ». Enfin, c’est comme cela que je l’ai vécu.

Publicités

Read Full Post »

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Read Full Post »

C’est le début de la fin… de la fin du cycle.

Jour et nuit en équilibre pour bientôt basculer vers la saison sombre, le repos, l’intériorisation, le renouvellement, la germination.

Avant cela, il faut faire le point sur tout ce que l’on a récolté, sur la moisson de l’été engrangée. Et remercier les forces de vie appelée à l’équinoxe de printemps : eau et feu sur la terre, qui ont contribué à l’épanouissement de la nature et de ses fruits, ainsi qu’à notre épanouissement et notre vitalité intérieurs.

C’est le temps du soleil couchant, du reflet sur l’eau de ce feu apaisé de l’Ouest, qui nous appelle à nous tourner vers le grand Océan et les îles de l’Autre-Monde, qui seront le terrain des explorations intérieures de Samonios, bientôt. Pour l’instant l’eau nous berce, nous apaise, nous murmure l’apaisement des corps, le ralentissement des activités, et aussi le début de la purification avant le grand ménage de la Lune Noire. Commencer à déposer dans le courant de l’onde qui emporte ou dans l’eau du chaudron qui dissous les scories de la saison passée.

S’arrêter, s’asseoir et, regardant le soleil doucement s’enfoncer dans le chaudron de la grande mer, laisser peu à peu retomber les énergies de la saison claire, s’apaiser les élans, les envies.

Puis s’approcher du bassin de la source et prendre pour miroir la surface lisse de l’eau claire, pour se regarder longuement, sans jugement, tel que le cycle qui s’achève nous a transformé. Et déposer en retour trois noisettes pour le saumon de sagesse qui tourne sous la surface.

Entrer en repos, et s’apprêter à suivre le serpent vers les profondeurs… de l’eau, de la terre ? Peut-être des deux à la fois, car bientôt les eaux d’automne vont revenir au marais…

 

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :